Né à Etterbeek, le 27 décembre 1945, j’ai vite compris que c’était une mauvaise date pour venir au monde : mon entourage avait une fâcheuse tendance à fêter le petit Jésus ces jours-là et à oublier mon anniversaire. Il faut dire que nous étions sept enfants à la maison et que cela rend l’exercice de mémoire un peu difficile. Puis, j’ai été à l'école pour apprendre à lire et à écrire. L’apprentissage de l’écriture n’est toujours pas fini, mais mon éditeur corrige très bien mes manuscrits. Suivirent des humanités gréco-latines chez les moines de Maredsous qui m’ont enseigné les grandes vertus que je pratique encore aujourd’hui. À cause de mes frères aînés qui étaient passés sous les drapeaux avant moi, à mon grand regret, je n’ai pu servir la Patrie. L’institut des sciences politiques et sociales de l’Alma Mater de Louvain peaufina ma tendance à croire que je savais tout mieux que tout le monde et à le faire savoir. Mes professeurs finirent par l’accepter. Je leur en suis éternellement reconnaissant. Vers la fin des golden sixties, soucieux de manger autre chose que de la vache enragée, je suis rentré dans le monde impitoyable de la banque et de la finance. Pour équilibrer mes points de vue philosophiques, je suis passé par l’ULB pour y obtenir une maîtrise en management public. Pour fêter l’an 2000, j’ai quitté l’univers sans âme de la banque pour rejoindre définitivement celui non moins cruel du roman à suspense. J’ai une charmante fille de 30 ans, psychologue, dont j’ai grand besoin pour comprendre mon esprit torturé et un fils de 26 ans, artiste peintre, qui, par cela, rejoint une de mes passions. Impossible de dire quand s’arrêtera cette biographie.
Biographie
Copyright 2010 © jean-louis-du-roy.be
Jean-Louis du Roy contact biographie liens â paraître bibliographie presse accueil